BLASONNEMENT

De gueules à une bande d’or chargée d’un lion léopardé de sable, armé et lampassé de gueules ; au chef d’argent chargé de trois épis de blé liés d’un pampre fruité à dextre et feuillé d’une pièce à senestre, accosté à dextre de trois mouchetures d’hermine de sable, ordonnées 2 et 1, et à senestre d’un double cœur vidé et croiseté, le tout de sable.

 

DEVISE EN LATIN

Majorum memento, posteros cura

(soit en français : Souviens-toi de tes ancêtres, Soucie-toi de ta postérité)

 

DESCRIPTION DU BLASON

Ce blason est une brisure des armes des Menou avec le lion des armes de la famille de Charette. Le double cœur vidé, couronné et croiseté indique la proximité de la Vendée, tandis que le pampre liant trois épis de blé montre les cultures effectuées sur le sol communal. Les mouchetures d’hermine évoquent le blasonnement d’hermine plain de la Bretagne, rappelant l’appartenance passée de la ville au duché de Bretagne.

Arme des familles

 

 

Armes des familles de Menou et Charrette

 

 

 

blason1

 

 

Blason conçu par M. David en 1985

 

 

 

NOTIONS D’HÉRALDIQUE

En langage héraldique, le rouge se dit de gueules, le bleu d’azur, le violet de pourpre, le vert de sinople, le noir se dit de sable : ce sont les émaux. Le jaune se dit d’or et le blanc d’argent : ce sont les métaux. Quand à l’hermine et le vair (cf. blasons peints dans le chœur de l’église), ce sont des fourrures.

La droite et la gauche s’appellent dextre et senestre : lorsqu’un héraut énonce un blasonnement, il considère porter l’écu où est représenté le blason, par conséquent, gauche et droite (senestre et dextre) sont inversées par rapport au lecteur qui observe la figure.